Aller au contenu

Comment (bien) se débarrasser de son sapin de Noël!

Les guirlandes, boules et autres décorations étant rangées dans leurs boites jusqu’à l’année prochaine, reste à se débarrasser de notre beau sapin.

On estime à plus de 5 millions le nombre de sapins venant annuellement orner nos salons, quand même !

Evacuons déjà le 1er réflexe irresponsable, à savoir déposer notre sapin dans la rue, en se disant que les services de la commune vont bien s’en occuper. Non seulement, sauf services spécifiques , les communes ne sont pas équipées pour ce genre d’opération, mais en plus vous risquez tout simplement de vous retrouver avec une belle amende à la clé. « sauf que mon sapin je ne le met pas devant chez moi, mais dans une autre rue, pas bête la guêpe! » Ben voyons!

Evacuons également le cas des sapins synthétiques. Outre qu’ils sont généralement fabriqués à l’étranger, loin, très loin, ils sont souvent en matière plastique, parfois dangereux et toujours polluants.

Restent, à notre connaissance, 2 autres situations : les sapins avec racine (5%), et ceux sans racines (95%). Pour les premiers, ils peuvent être replantés dans le jardin, hors gel évidemment, et à condition qu’ils soient encore vivants. Sinon, direction la broyeuse.

Pour les sapins naturels sans racines, plusieurs solutions. Certains communes proposent des services de collecte ou des points de dépôt. Renseignez-vous auprès de votre mairie, demandez à vos voisins ou mieux encore dites à votre mairie de communiquer l’information sur son espace PROXiiGEN 🙂

Vous pouvez également le broyer. Très utile comme paillage ou désherbant naturel. Mais pas en compost, car trop acide.

Certains utilisateurs nous ont également indiqués que quelques enseignes de distribution proposaient un bon d’achat ou un cadeau en retour du sapin acheté dans leur magasin. Nous n’avons pas vérifié, mais l’initiative, même si elle est évidemment commerciale 🙂 est louable.

Certains associations récupèrent également les sapins et s’en servent par exemple pour aider à clôturer, fixer le sable ou encore fabriquer des composteurs.

Quelque soit votre méthode, partagez l’info avec vos voisins.