Aller au contenu

« Février sans supermarché » Le défi qui soutient la proximité et le local

L’opération est encore confidentielle, à peine 20 000 consommateurs engagés l’année dernière, mais pour sa 3è édition « Février sans supermarché » maintient son objectif de nous engager à devenir des consom’acteurs !

L’initiative nous vient du site Suisse et écolo En vert et Contre Tout, et se déploie en Suisse, Belgique et France.

« Le but du défi ? Encourager les commerces indépendants, redécouvrir les épiceries de quartier, soutenir les petits producteurs, favoriser la vente en vrac et le commerce local, repeupler les marchés ou encore réapprendre à n’acheter que l’essentiel. » Leïla Rölli, fondatrice d’En Vert et Contre Tout

Derrière le slogan, il ne s’agit nullement d’appeler à un boycott récurrent des supermarchés mais bel et bien d’encourager les consommateurs à s’interroger sur leurs pratiques de consommation, voire de sur-consommation. En prenant conscience par exemple que le prix du ticket n’est pas nécessairement plus important lorsque l’on consomme en circuit court: moins de déplacement en voiture, plus de vrac, moins de gâchis.

Nous soutenons évidemment cette initiative. Pour participer, rien de plus simple:

  • Rendez-vous chez vos commerçants de proximité dès le 1er février
  • si vous craquez avant le 28, personne ne vous en voudra. Ce sera déjà ça de gagné !
  • Partagez l’information autour de vous
  • Et faites connaître vos commerçants de proximité, producteurs locaux et autres artisans en publiant une page à leur identité sur proxiigen.com